Chronique #1 « Normal(e) »

Je vous retrouve pour ma toute première chronique de bouquin.

Je vous avoue que je débute, je ne sais même pas vraiment par où commencer mais on va essayer de se lancer !

Comme je vous l’avais dis dans mon précédent article, ces temps ci et depuis un petit moment je me suis redécouvert une passion pour la lecture, les bouquins et du coup j’ai vraiment envie d’axer le blog et le compte insta d’avantage sur ce thème.

Tout en conservant mes autres catégories bien sûr.

Aller je me lance dans ma toute première chronique !

Mon envie et mon but principal est le partage avant tout. C’est ce qui me plaît le plus avec le blog et le compte insta. Donc le projet c’est de partager avec vous mes lectures, donner mon avis personnel, mon ressenti face aux mots et à l’histoire.

Je commence donc avec mon tout premier bouquin du défi lecture 2020 que j’ai organisé. Il s’agît de « Normal(e) », un livre de Lisa Williamson.

IMG_20200217_075705_635

La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer.
Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers.
Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec.


Le tout premier livre que je lis sur la transidentité. Comme je le disais sous mon poste instagram, je trouve que c’est un sujet encore trop tabou, on connaît tous ce mot sans vraiment savoir ce qu’il signifie ou ce que ressentent les personnes transgenres.

Cette histoire, avec ses personnages attachants et toutes les épreuves qu’ils traversent courageusement au quotidien nous permettent de nous rendre compte à quel point il est difficile de se sentir étranger à son corps et mal dans sa peau. Puisque c’est en effet ce que ressent David, un des personnages principal. Comme il l’illustre si bien, c’est une fille coincée dans un corps de mec.

41gueuCzdzL._SX329_BO1,204,203,200_

Problématique quelque peu incompréhensible quand on est étranger au transsexualisme comme moi, je suis née fille et je me sens à l’aise avec ça, bien dans mes baskets et je ne me verrais pas dans un corps d’homme. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, je le conçois totalement et j’aimerais que toutes ces personnes puissent se retrouver en accord avec leur corps et surtout qu’elles ne soient pas jugées ni humiliées. Car malheureusement, notre monde d’aujourd’hui tourne parfois un peu trop sur le jugement… L’auteure nous montre à quel point David est harcelé et malmené vis à vis de sa transidentité.

Le livre nous montre aussi à quel point il faut rester sûr de soi, fort, sûr de ce qu’on veut pour soi, pour se sentir bien. Réussir à passer au dessus des critiques et des jugements, avec l’aide de nos proches et de notre force intérieure, cette histoire nous démontre qu’il est possible d’y arriver. Ce bouquin est une belle leçon de vie.

lisa-photo

C’est aussi une histoire pleine de suspens. On apprend à connaître et à découvrir les personnages au fil des chapitres. Notamment Léo, le nouvel élève de l’établissement. Il reste très discret, énigmatique et se dévoile au fur et à mesure.

On se rend compte que c’est angoissant de vivre dans la peur que les autres découvrent notre vrai nous, celui que nous ne sommes pas encore prêt à dévoiler au grand jour. Surtout à la période de l’adolescence, où il est parfois difficile de s’accepter soi-même et encore plus de faire face au regard des autres.

Il faut croire en soi, être entouré de bonnes personnes de confiance qui sauront nous donner de l’assurance. Le plus important est de se sentir en accord avec ses valeurs et à l’aise avec soi même et ses désirs.

L’histoire est très bien écrite, agréable à lire, on a toujours envie de découvrir la suite des aventures des personnages et on espère le mieux pour eux. C’est une histoire touchante, bouleversante et qui nous rappelle de croire en nos rêves. Peu importe ce que les gens peuvent en penser.

Faites ce qui vous ressemble et ce qui vous fais vous sentir vous, vous sentir bien.

Je vous conseille vivement de lire ce roman, rempli d’émotions, d’amour et d’amitiés. Mais aussi d’épreuves, qui nous montre que la vie n’est pas toujours rose mais qu’on a toujours le pouvoir de surmonter ces difficultés, seul ou accompagné.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s